Piqure d'araignée: un cas particulier

Une araignée française dont il vaut mieux se méfier

  • Corse et extrême sud-est de la France, dans les zones rurales pendant l'été
  • Petite araignée (13 à 20 mm) de la famille des veuves noires ("veuve noire à 13 points" ou malmignatte => dessins dorsaux spécifiques avec treize points rouges)

 


Latrodectus mactans tredecimguttatus (Malmignatte)
Photo D. Heuclin

 

  • risque de morsure entre avril et novembre (avec pics tous les 10 ans environ) avec inoculation de neurotoxines qui détruisent des vésicules synaptiques.
  • les signes locaux sont discrets => morsure peu douloureuse, puis apparition secondaire de douleurs vives +/- nécrose locale et œdème modéré
  • des signes généraux apparaissent en quelques dizaines de minutes:
    • douleurs généralisées, douleurs musculaires, contractures musculaires abdominales pouvant faire penser à une urgence chirurgicale, thoraciques, pelviennes, du visage (contraction des muscles de la mastication)
    • signes neurovégétatifs : sueurs, pression artérielle augmentée, température subnormale, nausées, vomissements
    • signes neuro-psychiqueg : angoisse, confusion, troubles visuels, mouvements pouvant resssembler à des convulsions des membres, sensations anormales au niveau de la plante des pieds
    • gêne respiratoire
    • parfois éruption cutanée généralisée évoquant la scarlatine

Les symptômes disparaissent spontanément en 2 à 5 jours. Il peut y avoir une asthénie secondaire, pouvant persister plusieurs mois.

NB: l'injection de gluconate de calcium (dans un service d'accueil et de traitement des urgences) fait disparaitre quasi instantanément les symptômes.

Date de dernière mise à jour : 28/04/2019